Léandre Maillet

Pensée du jour : La logique est mauvaise conseillère pour trouver la vérité. (50/673)

Nous recherchons tous le bonheur et, chose étrange, la plupart d’entre nous sont malheureux! Cette constatation s’avère aussi valide aujourd’hui qu’elle l’était 2000 ans passés. Se pourrait-il que nous le cherchions au mauvais endroit? (...)

suite

Le vieux pêcheur : Préface

 

Je connais Léandre depuis le début des années 80 alors qu’il venait d’être engagé comme professeur titulaire à notre département de psychologie et de leadership. Il m’apparut alors comme une personne très sérieuse, préoccupée par la qualité de son enseignement et de sa recherche, comme tout bon professionnel. Ce professionnalisme teintait ses interactions avec ses collègues de travail et jamais il ne m’apparut comme une personne à la recherche d’une identité quelconque.

Pourtant, quelques brides de conversation laissaient transparaître cette préoccupation de cheminement spirituel sans jamais devenir évidente. Dans ce premier livre de « fiction », il s’éloigne quelque peu de sa coquille de professeur et de chercheur pour nous amener vers une quête que tout être humain a un jour ou l’autre entreprise. On ne peut que s’identifier au narrateur du livre car toute sa démarche spirituelle a de ceci en commun avec nous : un événement-choc traumatisant qui nous réveille, un questionnement sur notre identité réelle, une recherche pour trouver des réponses, et une confrontation avec une autre vérité qu’on n’a pas créé cette fois-ci.

Les origines de Léandre Maillet lui servent à merveille pour établir la métaphore du Vieux Pêcheur qui représente la partie sagesse de notre être et qu’on a trop longtemps ignorée. Qui d’autre que ce pêcheur ancré dans les principes mêmes des éléments de la nature pour nous confronter à notre vécu superficiel et axé presqu’uniquement sur le rendement et la reconnaissance! Et quelle poésie l’auteur démontre dans ses descriptions des paysages et des lieux géographiques où se situe l’action!

Le lecteur va retrouver ces tiraillements internes que le narrateur ressent dans ses rencontres avec le Sage. En réalité, cette confrontation n’est que le reflet des conflits internes que nous ressentons tous. Ce récit nous amène irrémédiablement vers un choix crucial à faire : sommes-nous des êtres humains à la recherche d’une expérience spirituelle ou des êtres spirituels vivant une expérience humaine? La réponse à cette question va déterminer notre orientation dans la vie.

Léandre Maillet nous offre des éléments de réponse dans ce récit, et ces réponses dépendent non seulement de notre interprétation des événements mais aussi, de l’endroit où l’on se trouve dans notre propre cheminement.

Bonne lecture et surtout, bonne réflexion.

Yvan Chatigny
Coach en mieux-être


Léandre Maillet

 

 

 

Commander en ligne